diManche 7 Juillet

19H00—22H15
La Nautique

Suisse 

René HAGMANN
trompette, clarinette, ténor-saxophone, alto-saxophone, arrangement

Jacques DUCROT
alto-saxophone, soprano-saxophone, tenor-saxophone, clarinette

Jean-Loup MULLER
piano, arrangement

Jean-Yves PETIOT
contrebasse

Romano CAVICCHIOLO
percussion, vocal

Swing spirit Quintet zoom.png

René Hagmann et le Swing Spirit Quintet

Swing

La première particularité de ce groupe, c’est qu’il est constitué de musiciens dont chacun a mené une carrière importante sur la scène du jazz suisse et européen (occasionnellement hors d’Europe). Cependant l’Orchestre, né il y a un peu plus de 10 ans, n’est pas qu’une juxtaposition de talents, il possède aussi une unité et une cohésion, provenant d’une référence commune aux grands musiciens américains qui ont marqué l’histoire du jazz : Lionel HAMPTON, Duke ELLINGTON, Fats WALLER, Count BASIE, Jo JONES, Slam STEWART,…

Beaucoup d’improvisation, quelques arrangements, mais trois dominantes quasi-omniprésentes chez eux : le swing, la nuance et la bonne humeur !

Christopher Columbus par Swing Spirit Quintet

Biographie des membres du Quintet

René HAGMANN
Né à Genève, il se fait rapidement connaître par la maîtrise qu’il développe sur un nombre impressionnant d’instruments différents. Sa grande culture « jazzistique » des années 20 à 50, ses qualités d’arrangeur et de chef d’orchestre ainsi que sa connaissance approfondie de la mécanique de chaque instrument lui ont permis de diriger des orchestres fameux comme les « Louisiana Dandies », les « Dry Throat Fellows » les « Thirtie’s Buddies »…, de participer à des événements musicaux importants : New Orleans (citoyen d’honneur en 1979), Stockholm, Edimbourg, ainsi qu’à des festivals renommés comme Ascona et St Raphaël. À ces occasions, il remporte de nombreux prix. Plus récemment, il fait partie des groupes très connus « Swing Session » et « Swiss Yerba », pour lesquels il écrit de magnifiques arrangements.

Jacques DUCROT
Autodidacte et multi-instrumentiste, il débute dans le jazz au washboard dès 12 ans, puis comme batteur dans des orchestres locaux. Il participe ensuite à différents orchestres français (Chambéry, Paris). C’est alors qu’il adopte la clarinette et le saxophone. En 1989, il rejoint la célèbre formation genevoise « Dry Throat Five » qui deviendra bientôt « Dry Throat Fellows ». C’est dans ces deux formations qu’il pourra se produire dans de nombreux concerts et festivals européens de jazz traditionnel. En 1997, il intègre l’orchestre swing les

« Thirties Buddies » et 12 ans plus tard les « Feetwarmers » de Jean-Loup Muller. Jacques Ducrot est un musicien ecclectique, touchant aux contextes musicaux les plus divers (rock, musique africaine, bop, soul music, ce qui fait de lui un musicien très demandé.

Jean-Loup MULLER
Leader et arrangeur des « FEETWARMERS » pendant 50 ans (1962 à 2012), il est un pianiste autodidacte en ce sens qu’il a appris à jouer en écoutant des disques. À 15 ans, la découverte d’un enregistrement du pianiste James P. Johnson le précipite définitivement dans le chaudron du jazz… Parallèlement à son activité au sein des « FEET », il enrichit ses connaissances musicales en la diversifiant. Il accompagne des musiciens prestigieux comme Doc Cheatham, Peanuts Hucko, Earl Warren, Jimmy Woode, Harold Ashby, Liz Mc Comb. Claude Luter, Mickey Baker, Jim Galloway,… Il est aussi le Directeur musical pendant 20 ans d’un Festival International sur les cours d’eau européens : le « Riverboat Jazz Festival. Il est apprécié comme accompagnateur et comme soliste pour sa capacité d’écoute, d’inventivité, de feeling et de swing.

Jean-Yves PETIOT
Musicien professionnel lausannois, il possède davantage de cordes à son arc que n’en compte sa contrebasse ! Citons à titre d’exemple la précision et la justesse de son jeu, une énergie et un swing intense, une faculté d’adaptation qui démultiplie ses talents, une capacité de jouer des soli à l’archet à la manière de Slam Stewart. Il commence par jouer de la guitare, puis, après des études de contrebasse au Conservatoire, il devient professionnel en 1975. Éclectique dans l’âme, on le croise sur toutes les scènes de Suisse Romande dans la chanson (Pascal Auberson ou Henri Dès) ou dans le jazz où il est vite appelé à jouer avec le Quintet « Court-Candiotto », le « Big Band de Roby Seidel » ou encore l’Orchestre Claude Luter – Jacky Millet. On le retrouve parfois accompagnant des musiciens de passage tels que  Harry  Sweets Edison, Pepper Adams, Art Farmer ou le Golden Gate Quartet.

Romano CAVICCHIOLO
Pilier du fameux « Old School Band » à ses débuts, il se fait connaître surtout au sein de l’orchestre du pianiste genevois Henri Chaix. Durant de longues années, son activité est intense au sein de ce groupe. Il a l’occasion d’accompagner avec Chaix de grandes pointures américaines comme Buck Clayton, Ben Webster, Benny Carter, Rex Stewart, Stuff Smith, Albert Nicolas, Bill Coleman, Clark Terry, Benny Waters, Bob Barnard, Guy Laffite,…

C’est en descendant d’un char fleuri aux Fêtes de Genève 1965, où il se produisait avec le « Old School Band » que Henri lui a demandé s’il voulait rejoindre son orchestre…et il est resté son batteur jusqu’à son décès en 1999.

Depuis lors, Romano effectue des remplacements avec les « Feetwarmers » et des concerts en petite formation avec JL Muller ou d’autres groupes locaux.  Actuellement, il est un des piliers du MEMORIAL SWING SEXTET (parfois QUARTET).

 
René Hagmann et le Swing Spirit Quintet.jpeg