vendredI 4 août

20H—23H10
maître jaques

Suisse
site officiel

 

Enno Floyd Beaumont Geissler
voix, guitares acoustique et slide, mandoline, banjo, violon

Slapping Ralph Cornaz
contrebasse, ukulele basse, voix

David String-picker Courby
guitares acoustique et slide, banjo, voix

Stéphane Charlyson Turin
harmonica, voix

Steve Rattlebrained Litsios
washboard, rhythm bones, percussions, voix

De nombreuses rumeurs et légendes circulent au sujet de Floyd Beaumont.

Est-il vrai qu’il quitta sa ville natale d’Arkadelphia, Arkansas, pour sillonner le sud profond avec le medicine show du fameux Doc Samuel O’Barley? A t-il grandi dans le sulfureux district de Deep Elem à Dallas et appris la guitare avec Blind Buddy Norwood? A t-il vraiment enregistré sur le label Goldbird en compagnie de Johnnie Rodgers et des Bowmore Brothers?

Peu importe la part de vérité ou de légende: le groupe Floyd Beaumont & The Arkadelphians a été formé fin 2009 par un groupe d’amis partageant un même amour pour le blues. Ils se sont spécialisés dans l’interprétation des diverses variétés du blues acoustique d’avant-guerre.

La musique de Floyd Beaumont & The Arkadelphians puise dans la tradition des musiques américaines et affiche ses influences variées: complaintes âpres du Delta du Mississippi et Hillbilly Boogie blanc; swing urbain sophistiqué, ferveur du gospel et authenticité rurale des string bands. Jouant au coin d’une rue ou sous le feu des projecteurs, le blues de Floyd Beaumont résonne du très riche héritage de ces musiques.

Les principales influences de ce groupe sont les artistes des années 1920 à 1950, tels que les bluesmen Son House, Blind Willie McTell, Robert Johnson, Bukka White, Tampa Red, Howling Wolf, Muddy Waters, Kokomo Arnold, Blind Willie Johnson ou encore les Mississippi Sheiks et les artistes country Hank Williams, Bill Monroe, les Stanley Brothers et les Delmore Brothers.

Ils livreront pour votre plaisir leur style propre et leur mélange musical unique: la véritable American Roots Music. 

Ou comme Floyd le dirait lui-même: Keep ‘em coming!